Service la France:
Service la France:
Appels Internationaux:
Contactez nous
Offre Spéciale - Produits MEILLEUR PRIX
Offre Spéciale - Produits
MEILLEUR PRIX

Offre Spéciale Cialis Original
Achat maintenant
Montant total $ 0.00
Votre commande 0 items
Montant total
$ 0.00
Votre commande
0 items

COMMANDE

Andropause : combien ça dure, symptômes et traitements de l'andropause

L'andropause ou DALA

L'andropause ou encore DALA (hypogonadisme) pour déficit androgénique lié à l'âge, se caractérise par – comme son nom l'indique – un déficit de testostérone (hormone stéroïdienne produite par les gonades) chez l'homme. Pendant masculin de la ménopause (baisse du niveau d'œstrogènes chez la femme), l'andropause s'accompagne souvent, très souvent même de changements d'ordre comportemental chez l'individu de type masculin allant de la perte d'énergie à la perte d'agilité physique, à la fatigue, aux accès d'humeurs même. Bref une vraie ménopause au masculin pourtant très peu connue du plus grand nombre.

Andropause : à quel âge ?

C'est un peu la grande question. Et pour resituer le problème car c’en est un, le niveau de testostérone baissant dès 30 ans, elle atteint son taux bas vers l'âge de 45 – 65 ans. 

Si, en fait, elle est la matérialisation quasi chronique de la chute de testostérone, cette hormone synonyme de virilité, elle est une des causes principales de la baisse d'appétit sexuel chez l'homme "mature".

Andropause : quels symptômes ?

Si les symptômes semblent logiques, il est quand même bon de la rappeler. L'andropause venant du grec andros (homme) et pausis (cessation), le premier symptôme que constitue l'andropause provient d'une baisse du désir sexuel. Baisse souvent caractérisée par quelques pannes, ou quelques problèmes érectiles. Et au niveau du diagnostic le verdict est sans appel : une andropause se manifeste souvent lors d'une prise de conscience de l'individu de type masculin constatant une baisse de performance significative au "pieu".

S'il peut paraître une panoplie de symptômes vagues, il en reste néanmoins quelques-uns de concrets : de la baisse de la libido, à des signes morphologiques visibles (baisse de la masse musculaire, de la force et du volume testiculaire), à des signes fonctionnels et physiologiques (sudation excessive, hypersudation, troubles mictionnels, augmentation des apnées du sommeil, troubles de la mémoire). Bref une ménopause, mais au masculin cette fois.

Andropause : durée et traitement

S'il le diagnostic est bel et bien matérialisé notamment grâce à l'utilisation de formulaire AMS (Aging Male Score) ou encore le ADAM (Androgen Deficiency of the Aging), il faudra passer à l'action. Notamment avec un traitement hormonal basé sur des injections de testostérone. 

Car si à première vue la baisse d'hormones de type stéroïdienne ne constitue pas en soi un problème, ses effets sur l'érection et finalement la fonction érectile constituent un problème. Et si la prise d'inhibiteurs tels que le Viagra, le Levitra ou encore la Cialis peut résoudre la chose, une hormonothérapie sera souvent nécessaire. 

Notamment pour accroître la libido et ainsi améliorer la fonction érectile, ainsi que la densité minérale osseuse. Mais attention toutefois, car l'injection d'hormones, comme toutes les injections de stéroïdes comporte des risques à long terme pour la santé. Mieux vaudra donc pour l'individu masculin subissant l'andropause de plein fouet, recourir à d'autres modus operandi. Notamment les gels transdermiques (Androgel) gel à base de testostérone, des timbres transdermiques (Androderm) reposant aussi sur la testostérone, ou encore des comprimés (Andriol) pour traiter ce problème d'andropause. Bref des traitements plus ou moins naturels pour traiter l'andropause et son manifeste.