Service la France:
Service la France:
Appels Internationaux:
Contactez nous
Offre Spéciale - Produits MEILLEUR PRIX
Offre Spéciale - Produits
MEILLEUR PRIX

Offre Spéciale Cialis Original
Achat maintenant
Montant total $ 0.00
Votre commande 0 items
Montant total
$ 0.00
Votre commande
0 items

COMMANDE

Qu'est-ce que le vaginisme ? Symptômes, traitements, épidémiologie

Vaginisme : définition d'un lemme peu employé

Le vaginisme, domaine gynécologique par excellence, constitue une contraction musculaire, coordonnée, récurrente ou alors prolongée des muscles du vagin – en myologie les muscles du plancher ou diaphragme pelvien (coccygien, obturateur interne, piriforme, etc.) qui entoure le vagin.

Et si cette action résulte, ou semble provenir d'un réflexe ou d'une réponse musculaire stéréotypée suite à un stimulus, il n'en est parfois rien. Contraction incontrôlable empêchant aussi bien la pénétration que l'entrée même d'un tampon hygiénique, elle est considérée comme une pathologie bégnine. Notamment dans le cas d'une pénétration forcée qui peut entraîner une dyspareunie.

Vaginisme symptômes et épidémiologie

Maladie exclusivement féminine, elle aurait une prévalence assez élevée, puisque 5 à 11% des femmes seraient touchés à un moment ou un autre de leur vie. Et si deux formes sont présentes (primaire et secondaire) on dénote aisément les mêmes symptômes. 

Article Connexe: Acheter Lovegra sans ordonnance (Viagra pour femme) disponible sur votre pharmacie en ligne

De l'impossibilité de pénétration (cas primaire) à l'abstinence prolongée survenant souvent après des traumatismes ou physiques ou psychologiques (cas secondaire). Si le vaginisme est souvent total, il peut apparaître partiel dans certains cas, c’est-à-dire dans les cas où tous les muscles pelviens n'entraînent pas une contraction involontaire et non contrôlée.

Vaginisme cause et traitement

Tout d'abord et il faut le préciser, le vaginisme trouve sa naissance dans plusieurs causes, qu'il sera parfois difficile d'identifier. Si une dyspareunie survient dans la majorité des cas, due à la contraction involontaire lors d'une tentative de pénétration, il faut noter que la majorité des causes sont ou psychologiques ou physiques. Dans le désordre et sans échelle d'épidémiologie, on trouve : l'abus, le viol, les agressions sexuelles qui entraînent des blocages psychologiques. Des phobies, notamment celle de tomber enceinte. Des pathologies du type neurologie, aussi bien que des troubles de l'identité sexuelle. N'est pas à exclure non plus des maladies telles que le cancer du col de l'utérus ou du rectum ou encore d'autres causes telles qu'un hymen malformée. Enfin il est a noter qu'une aménorrhée (absence de règle) peut, dans certains cas toutefois, démontrer un syndrome de Rokitansky, caractérisant une étroitesse du vagin.

Si les traitements sont nombreux il sera essentiel de déterminer la cause pour fournir une réponse appropriée aux vaginismes. Particulièrement dans le cas d'une IST (maladie infectieuse). Souvent tabou le vaginisme doit entraîner systématiquement une consultation gynécologique. Ainsi pourra être proposer aussi bien une rééducation de la fonction vaginale à l'aide de dilatateurs vaginaux, qu'aussi bien une TCC (thérapie cognitive et comportementale) ou encore des consultations sexologiques avec un sexologue ou encore des techniques type biofeedback ou d'hypnotherapie. Bien sûr dans le cas d'affection ou de maladie plus grave, le vaginisme se présentant comme un symptôme de celle-ci, il faudra avant tout guérir et soigner même la maladie pour venir à bout du vaginisme primaire ou secondaire. On trouvera aussi, plus rarement, des injections de type botox (toxine botulique ou botulinique) pour entraîner un relâchement musculaire, et une ouverture du vagin totale ou partielle. Et si la technique n'est qu'à ses préliminaires, les résultats n'en demeurent pas moins encourageants.